Lou-Anne Lacaille
Ostéopathe à Beaune

Diplômée de l’Institut Supérieur d’Ostéopathie de Lyon (ISOstéo), formation en 5 ans agréée par le ministère de la santé.

Formée en périnatalité pour la prise en charge des nouveaux-nés, femmes enceintes et femmes en post-partum par OSTEONAT à Paris.

Membre du syndicat des Ostéopathes de France (UFOF), gage de qualité de pratique et de soin ainsi que d’un respect des principes éthiques envers les patients et la profession d’ostéopathe.

Le cabinet

Ouvert du lundi au vendredi
de 8h à 19h
et le samedi de 8h30 à 12h

18 rue Jacques de Molay
21200 Beaune

Consultation sur rendez-vous
03 80 24 74 47

Munissez-vous de vos examens complémentaires lors de la consultation.

L’ostéopathie, c’est quoi ?

C’est une thérapie naturelle fondée sur les principes de globalité du corps. Toute perte de mobilité des articulations, des muscles, des ligaments ou des viscères peut engendrer un déséquilibre qui peut affecter l’ensemble des structures composant le corps humain. L’ostéopathie s’emploie à déterminer et à traiter ces pertes de mobilités. Basée sur la capacité du corps à s’auto-équilibrer, elle appuie sa pratique sur une connaissance approfondie de l’anatomie, de la physiologie et de la pathologie.

Le but d’une séance est d’abord de retrouver la cause des symptômes grâce à un interrogatoire propre au diagnostic ostéopathique, et à l’étude approfondie des examens complémentaires du patient. L’ostéopathe détermine également les contre-indications de la thérapie du patient et établit ainsi un traitement adapté. Par le biais de tests palpatoires spécifiques, il explore le corps à la recherche des zones qui présentent des restrictions de mobilités susceptibles d’altérer l’équilibre du corps. Par l’usage de ses mains, il réharmonise ainsi l’ensemble des structures perturbées.


Les techniques de l’ostéopathe sont adaptées à chaque patient en fonction de son âge, de sa morphologie ainsi que la zone du corps à corriger. Il va pour cela utiliser des pratiques structurelles, fonctionnelles, tissulaires, fasciales, crâniennes, viscérales et d’énergie musculaire.

L’ostéopathie, pour qui ?

L’Adulte

L’ostéopathie permet de prévenir des douleurs en traitant les restrictions de mobilités qui déséquilibrent le bon et économique fonctionnement du corps. Ces restrictions ont pu s’installer suite à un traumatisme physique ou psychique, à un accident, à une maladie, à une mauvaise posture prolongée, à des contraintes de ports de charges lourdes, au stress, à une mauvaise alimentation, à des toxiques, à une chirurgie,…

Cette thérapie traite également les douleurs aigües ou chroniques avec des techniques adaptées.

La personne âgée

Être suivi le plus régulièrement possible par un ostéopathe permet de retrouver et de renforcer ses fonctions en travaillant sur la mobilité globale du corps. Un meilleur vieillissement est rendu possible en maintenant un bon état général, physique et psychique par une action de prévention tout au long de la vie. Le traitement perfectionne l’équilibre, diminue les douleurs et améliore ainsi la qualité de vie.

Il est également important de consulter en cas de chutes pour éviter qu’un déséquilibre persiste et entraine d’autres douleurs.

Le sportif

Un déséquilibre de l’état de santé se manifeste chez le sportif par des contractures, voir des douleurs chroniques qui vont altérer ses performances. En effet, par l’effort répété, des pertes de mobilités articulaires, musculaires, ligamentaires ou viscérales peuvent apparaître.

L’ostéopathe renforce ainsi la performance et le confort du sportif en ayant une action spécifique sur l’ensemble du corps et en traitant la cause des douleurs.

Il améliore le potentiel et la puissance musculaire, la souplesse articulaire et la capacité respiratoire. Le traitement permet également une meilleure concentration avant l’épreuve et une meilleure récupération après l’effort.

L’ostéopathie au travail

Le monde du travail est très souvent une cause de douleurs, que ce soit par une position contraignante, des gestes répétitifs, des ports de charges lourdes ou du stress. Ce sont autant de facteurs qui amènent des troubles musculo-squelettiques et des douleurs.

L’ostéopathie permet un retour à la mobilité articulaire et à l’équilibre du corps pour retrouver ainsi un confort au travail. Elle redonne au corps sa capacité d’adaptation à son environnement et aux contraintes qu’il subit. L’apparition des premières tensions et des douleurs doit inciter à consulter un ostéopathe qui effectuera ainsi un bilan complet.

Le nourrisson

La vie intra-utérine et l’accouchement sont des étapes de la vie qui peuvent induire chez le nourrisson des contraintes, notamment crâniennes, dès la naissance. Des consultations ostéopathiques dès les premières semaines de vie sont intéressantes pour rétablir le confort du nouveau-né.

La femme enceinte

La grossesse induit la nécessité d’une adaptation permanente de l’ensemble de son organisme et de sa posture afin d’accueillir le développement du fœtus. Consulter un ostéopathe pendant une grossesse aide à aborder celle-ci de façon plus paisible et confortable.

À chaque étape de la grossesse, l’ostéopathe agit sur les symptômes correspondants. Le premier mois, un traitement va permettre d’optimiser les régulations neurovégétatives pour agir sur les nausées, vomissements, troubles du transit, lombalgies et irritabilité.

Sur le deuxième trimestre, l’ostéopathe agit sur les troubles vasculaires, les contractions, les lombalgies et les pubalgies.

Lors du troisième trimestre, l’ostéopathe opère sur l’équilibre de l’ensemble du corps pour une prise en charge efficace des douleurs, du reflux gastro-œsophagien, de la fatigue, de sciatique, du syndrome du canal carpien. Cela a également un intérêt majeur sur la préparation à l’accouchement en limitant les dysfonctions qui pourraient gêner son mécanisme.

La femme en post-partum

Dans la suite d’accouchement, l’ostéopathie aide au bien être de la mère. Son action multiple favorise par exemple le confort à l’allaitement, et permet le traitement des douleurs persistantes. Une prise en charge ostéopathique optimise également la rééducation périnéale.

L’enfant

L’enfant subit également des contraintes susceptibles d’engendrer des restrictions de mobilité et donc des déséquilibres du corps. En effet, elles peuvent occasionnées par une chute, des traumatismes, du stress, une croissance trop rapide, une posture contraignante, une maladie,… Elles peuvent alors générer des symptômes comme une difficulté à se concentrer à l’école, la dyslexie, l’hyperactivité, qui sont autant de problèmes sur lesquels l’ostéopathie agit, par un suivi régulier, pour lui permettre de se détendre et d’avoir un meilleur confort.

L’ostéopathie peut également intervenir pour des troubles de la statique telles que la scoliose et la cyphose, qui sont les signes d’une mauvaise adaptation du corps, et améliorer le confort en traitant leurs causes. La collaboration avec d’autres professionnels de santé est cependant parfois nécessaire.

Lors de la pose d’appareils dentaires, l’ostéopathe, par un suivi régulier, aide le corps à s’adapter et diminue les symptômes douloureux telles que maux de tête, maux de dos, vertiges, troubles visuels, difficultés de concentration, modification de l’humeur,…

À l’âge de l’apprentissage de la marche, des chutes, mêmes anodines, peuvent provoquer différents troubles : sommeil perturbé, affections ORL, excitation, énervement, colère, déviation de la colonne vertébrale, mauvaise statique, désordre postural... Il est donc, là aussi, intéressant de consulter.

Apprenez à observez votre enfant et à l’écouter, une plainte répétée doit vous alerter.

Quand consulter ?

À titre préventif

Il est intéressant d’avoir un suivi ostéopathique régulier pour préserver un bon équilibre et un bon fonctionnement économique de son corps. Ainsi, cela permet de prévenir des déséquilibres qui engendrent à long terme des douleurs aigües voir chroniques.

À titre curatif

Le système orthopédique et locomoteur

Entorses, lombalgies, dorsalgies, cervicalgies, tendinites, douleurs articulaires, scolioses, pubalgies, douleurs coccygiennes…

Le système neurologique

Névralgies cervico-brachiales, cruralgie, sciatiques, névralgies intercostales, névralgies d’Arnold, névralgies faciales…

Le système cardio-vasculaire

Troubles circulatoires des membres inférieurs, congestions veineuses, hémorroïdes, palpitations, oppressions…

Le système digestif

Ballonnements, hernies hiatales, flatulences, troubles hépatobiliaires, colites, constipations, ptôses, digestions difficiles, gastrites, acidités gastriques, remontées acides…

Le système O.R.L. et pulmonaire

Sinusites, vertiges, troubles de l’équilibre, bourdonnements, céphalées, migraines, bronchites, asthmes, bronchiolites…

Le système neuro-végétatif

Etats dépressifs, hypernervosité, anxiété, stress, troubles du sommeil, spasmophilie,…

Les séquelles de traumatismes

Fractures, entorses, chutes, luxations, accidents de sports, accidents de voitures…

L’ostéopathie permet aussi de retrouver la cause de douleurs inexpliquées, séquelles de traumatismes physiques ou émotionnels, anciens, ou qui n’ont pas encore été identifiés par le patient.

Pour le nourrisson

Césarienne, traction de tête, utilisation de forceps, ventouses ou spatules, cordon enroulé autour du cou lors de l’accouchement, grossesse gémellaire, présentation par le siège, par le front ou par la face, prématuré, réanimation du bébé après l’accouchement, accouchement sous péridurale, régurgitations, du mal à téter, très longues tétées, du mal à la mise au sein, rotation préférentielle de tête, tête asymétrique, beaucoup de pleurs, coliques, ne digère pas, se tortille et pleure, du mal à dormir, troubles ORL à répétitions tels que des otites, bronchites à répétitions, respiration bruyante, difficultés à tenir sa tête, se cambre vers l’arrière, crispations, sursauts, petits tremblements, strabisme…